31 octobre 2014

Exactes vérités

Même si cela paraît invraisemblable, tout ce qui suit est très exactement vrai (croix de bois, crois de fer, si je mens, j'vais en enfer). Ce jour, j'entre dans ma cour avec ma camionnette pleine de feuilles. Un couple se tient devant la maison, en discutant. Au vu de la couleur de leurs cheveux, je me dis qu'ils doivent avoir à peu près le même âge que moi. "Bonjour, je m'appelle Jean-Louis et voilà ma seconde épouse. Je suis le fils de X (j'ai déjà oublié) la soeur de Joseph, qui vous a vendu la maison. Je me suis permis d'entrer... [Lire la suite]
Posté par J-C Legros à 18:43 - Commentaires [2] - Permalien [#]

30 octobre 2014

séquence "émotion"

Je venais de couper le contact de ma camionnette pleine de feuilles. Il se tenait sur le perron de ma maison, le vieil homme. Il me regarda. Je le regardai. "Bonjour, dit-il, je suis Camille, le frère de Joseph qui vous a vendu cette maison. Je suis né ici, voilà 85 ans. Je ne suis plus venu depuis mon mariage, en 1957. Puis-je entrer? Puis-je visiter? Vous savez, parfois, dans mes rêves, je me revois ici. Comme je n'en ai sans doute plus pour très longtemps, je me suis permis de vous rendre visite, pour revoir les lieux de mon... [Lire la suite]
Posté par J-C Legros à 17:35 - Commentaires [4] - Permalien [#]
29 octobre 2014

d'abord

Ca   ou ça pour un motif de pyjama unifamilial en coton bio? Hein? Anne-Marie est morte hier soir. Elle avait 72 ans. A 20 ans, elle s'occupait du rayon "librairie" dans le seul grand magasin de Verviers: le Grand Bazar. Je la voyais presque tous les jours car déjà, j'étais fasciné par les livres... plus que par ce que d'aucuns appelaient sa beauté ravageuse. Elle était longuement blonde aux yeux bleus (plus tard, je me suis rendu compte qu'elle faisait vraiment partie du groupe des blondes des blagues) et faisait mourir... [Lire la suite]
Posté par J-C Legros à 17:53 - Commentaires [11] - Permalien [#]
26 octobre 2014

nouvelles

Alors que je la trifouillais dans la moindre de ses anfractuosités, allant au plus profond de son intimité, aidé en cela par mon outil martelant, ahanant, je découvris une grotte profonde, humide voire mouillée, suintante en tout cas d'un jus... de pourriture (Je vous ai bien eus!). De plus, il faisait de plus en plus froid, dehors. Mes muscles répondaient moins vite aux injonctions de mon hypothalamus: par deux fois, je me suis enfoncé le ciseau à bois dans le gras du pouce, par manque de prestance dans la réaction. Il fallait que je... [Lire la suite]
Posté par J-C Legros à 17:48 - Commentaires [4] - Permalien [#]
23 octobre 2014

tentative de chute

Cherchant donc dans mon grenier une chose que je ne risquais pas d'y trouver puisque en fin de compte (donc au total?), je l'ai dénichée dans un tiroir oublié du bureau, je suis tombé (car mon grenier est assez mal éclairé) sur une pile de revues de montagne vieilles comme Mathusalemen (patriache ayant vécu de l'an 687 à l'an 1656 après la création d'Adam et d'Eve - car les femmes, elles non plus, ne sont pas nées d'hier -, soit 969 ans). Ce qui est une aberration car l'imprimerie n'existait pas avant 1440, ce qui ne fait que 574 ans.... [Lire la suite]
Posté par J-C Legros à 16:46 - Commentaires [11] - Permalien [#]
22 octobre 2014

Occasion

L'occasion est trop belle: j'ai retrouvé ceci, en farfouillant dans mon grenier à la recherche, évidemment, d'autre chose. C'est un peu un clin d'oeil au blog de "tardlesoir" qui, voilà quelques jours, parlait des yachts appartenant à de pauvres gens comme vous et moi.  
Posté par J-C Legros à 18:19 - Commentaires [3] - Permalien [#]

21 octobre 2014

Rien

Rien. Sinon que j'ai compris, enfin, ce que suggère l'expression "dormir comme une souche". Cela fait dix jours qu'elle est devant moi, débarrassée de la terre qui encombrait ses racines. Je me suis attelé à la tâche de la libérer des moindres parcelles d'écorce et de liber pour atteindre le bois brut. Dix jours que, durant trois-quatre heures, je la martèle, la cisaille, la lime, la cave, l'excave, fouine dans ses pores, faisant gigoter mes goujes dans ses plus petites grottes tapies loin derrière les grosses racines. Elle est... [Lire la suite]
Posté par J-C Legros à 16:52 - Commentaires [5] - Permalien [#]
16 octobre 2014

La gloire (suite et sans doute fin)

Je suis impardonnable. J'ai oublié de mentionner que, voilà quelques années, un accordéonniste de talent, Etienne Boisdron, avait écrit et joué un morceau qui s'intitule "d'Aywaille à Shimshal", sur son disque "A coeur ouvert", paru en 2007, que l'on ne trouve que dans les bonnes boutiques de Nantes et chez lui: 7, rue François Mauriac, 49600 Beaupreau (France).  Ca se prononce Bôprô!!
Posté par J-C Legros à 16:48 - Commentaires [4] - Permalien [#]
15 octobre 2014

La gloire

Qu'est-ce que la gloire, pour un écrivain? L'autre soir, dans ce refuge dit "du pré Mollard" au-dessus de Grenoble, j'ai rencontré un couple bien sympathique. Marcheurs sportifs, montagnards, une fin de cinquantaine d'années, féru de littérature, ils faisaient partie du public venu assister au spectacle "M'enfuir m'amuse" dans lequel je retrace, par le biais d'une fiction, la remontée du canyon Mrtvica au Monténégro. Dans les discussions-échanges qui ont suivi, ils m'ont signalé que, depuis qu'ils avaient lu mon livre "Shimshal par... [Lire la suite]
Posté par J-C Legros à 17:23 - Commentaires [4] - Permalien [#]
13 octobre 2014

Beau jeu, belle donne

Tout a commencé sous la pluie: avant même que tous nos bagages soient empilés sur le siège arrière de ma poubelle à moteur, nous étions trempés comme des morceaux de pain dans la soupe. Il a plu de mon petit village jusqu'au 766 ème kilomètre de notre périple. Par contre, de Grenoble à Saint-Mury/Monteymont, il ne pleuvait plus mais il faisait noir et les étroites et sinueuses routes de montagnes ne sont pas éclairées... si ce n'est - c'est là que je me suis rendu compte que quelque chose clochait - par le seul phare de ce que je... [Lire la suite]
Posté par J-C Legros à 18:02 - Commentaires [4] - Permalien [#]